+33 (0)4 91 85 42 78 contact@pareidolie.net

Mark Dion

Commissaire de l’exposition : Antoine Laurent
En partenariat avec Paréidolie, 4e édition du Salon international du dessin contemporain

> FRAC PACA
plateau expérimental exposition du 25 août au 24 septembre

Vernissage
• Vendredi 25 août – 18h

Nocturne
• Vendredi 15 septembre – 18h30 > 22h

Exposition du 25 août au 24 septembre
Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur

       >Muséum d’Histoire Naturelle, Palais Longchamp Marseille
Exposition du 26 août au 1er octobre

En collaboration avec la Galerie In Situ – Fabienne Leclerc, Paris
En partenariat avec le Muséum d’Histoire Naturelle et les Musées de la Ville de Marseille.

Merci à Florence et Nicolas Bonniel, armurerie Gatimel – Marseille, pour leur soutien.

Un salon consacré au dessin contemporain à Marseille, quelle idée formidable ! Et rapidement nous avons trouvé naturel de répondre présent afin que cette magnifique aventure puisse perdurer.

Quoi de plus intime et en même temps de plus accessible à tous que le dessin ? Quel médium le plus universel et le plus simple pour faire découvrir l’art contemporain et encourager à collectionner ?

Soutenir ce salon est pour nous une évidence, un acte citoyen, militant, dans une ville où vivent tant d’artistes et dont nous savons, en tant qu’amis et collectionneurs, combien il est difficile pour eux d’être vus.

Pour cette 4 ème édition, nous sommes particulièrement fiers de pourvoir participer à l’exposition de Mark Dion au Muséum d’Histoire Naturelle. Accueillir cet artiste de renommée internationale, dans cette salle du Muséum que tous les marseillais ont un jour fréquentée est une grande chance.
Ses questionnements sur la nature, les enjeux de civilisation, les réflexions dans la lignée des grands naturalistes, sont pour nous autant de liens et de clins d’œil avec notre profession ancestrale et quelque peu surprenante.

L’installation proposée à Marseille, entre le cabinet de curiosité et le laboratoire d’un savant fou, l’ironie que l’on perçoit, nous donne l’occasion de contribuer à ce regard distancié plus que jamais nécessaire.

Florence et Nicolas Bonniel, Armurerie GATIMEL, Marseille – Juillet 2017

L’environnement du Muséum constitue un terrain de jeu idéal pour cet artiste américain familier des univers naturalistes et des installations qui empruntent leur esthétique aux univers des musées et des laboratoires scientifiques et questionnent le rapport de l’homme à la Nature. Au Muséum comme au Frac, il sera question du travail de Mark Dion à travers ses fameux Wunderkammern, « cabinets de curiosité », mais également de sa production de dessins moins connue du grand public qui tient une place prépondérante dans son œuvre. « Au départ les dessins me servaient seulement d’outils pour décrire les sculptures et les installations que j’étais en train de réaliser. Après ils sont devenus un réel moyen de réflexion à travers le processus de création. Aujourd’hui, de toute évidence, beaucoup de mes dessins sont de pures œuvres à part entière, sans qu’ils se rattachent à une sculpture ou d’autres projets. En fait, le dessin est peut-être l’un des aspects les plus important de ma pratique artistique. » Mark Dion Entretien 2014 pour l’exposition COSMOGRAPHIA – Galerie IN SITU Fabienne Leclerc