+33 (0)4 91 85 42 78 contact@pareidolie.net

tomette jauneSEMIOSE

PARIS

Fondée en 2007 dans le XXe arrondissement de Paris avant de rejoindre le Marais en 2011, Semiose galerie s’est imposée d’emblée dans le paysage artistique comme une galerie à la programmation résolument française. Artistes confirmés (Françoise Pétrovitch, Ernest T.) et jeunes artistes (Amélie Bertrand, Laurent Le Deunff, documentation céline duval, Hippolyte Hentgen, Julien Tiberi) côtoient des figures historiques (Présence Panchounette et André Raffray) ou de stature internationale (Piero Gilardi, Steve Gianakos). Institutions et collections publiques ont soudé des liens indéfectibles avec les artistes représentés par la galerie, régulièrement exposés et collectionnés. En bientôt dix années d’existence, Semiose galerie n’a eu de cesse de promouvoir une esthétique fondée sur la question du goût et, par suite, des hiérarchies culturelles. Les techniques de collage, d’appropriation et de détournement sont partagées par la plupart des artistes, de même qu’un intérêt convergent pour la figuration, la référence au réel et au quotidien. Surtout, l’humour, la dérision, une certaine poésie de l’absurde, constituent des repères communs. Chaque exposition, dans la galerie ou sur les foires, fait l’objet d’une réflexion sur la scénographie: murs et sols de couleur projettent les oeuvres dans le cabinet d’amateur, l’intérieur bourgeois, le club disco ou le musée raffiné. Parce que la passion ne peut qu’être expansive, Semiose galerie décline également ses activités à travers une maison d’éditions, Semiose éditions, et un site d’e-commerce dédié aux multiples et éditions d’art contemporain, prints, things and books.

Pour Paréidolie 2016, la galerie Semiose est heureuse de présenter un ensemble d’œuvres récentes d’Hippolyte Hentgen. Depuis 2008, Gaëlle Hippolyte et Lina Hentgen forment le duo « Hippolyte Hentgen » : une troisième personne faite des deux noms de famille. Ce nom n’est jamais qu’une fiction ; ce n’est pas l’auteur qui parle mais son double fictif. Leur territoire de recherche se centralise principalement sur le dessin et l’image, mais tente également diverses ouvertures vers d’autres domaines de représentation : écriture, théâtre, danse, bande dessinée, musique. L’exercice à quatre mains, tente de dessiner une sorte d’angle mort de la culture contemporain entre l’intime et le spécifique. Des visions inconscientes alliées aux impératifs de production ainsi qu’à la distorsion des emprunts revendiqués et documentaires qui sont autant de traces du réel. Ces ensembles de dessins – (Série «Documents», et De la série des résistantes) dressent une sorte d’inventaire méthodologique. Ces oeuvres mettent en jeu le prélèvement, l’archétype du dessin lié à la reproduction. La variation des supports, l’utilisation de l’usure des images, les différents traitements techniques mais aussi les modes d’incorporation, peuvent être le sujet même de l’oeuvre ou apparaître comme simple vignette, ou encore comme motif.

Ces oeuvres ont été exposées au Musée national d’art moderne – Centre Georges Pompidou dans le cadre du Festival Hors Pistes puis au Musée de l’Abbaye de Sainte-Croix des Sables d’Olonne à l’occasion de leur exposition personnelle à l’automne dernier.


Artistes présentés par la galerie

 

HIPPOLYTE HENTGEN

 

 

GALERIE SEMIOSE
54 Rue Chapon, 75003 Paris
TEL / + 33 (0) 9 79 26 16 38
info@semiose.com
www.semiose.fr