+33 (0)4 91 85 42 78 contact@pareidolie.net

tomette jaune

Anne Valerie Gasc

INVITÉE PAR LE COMITÉ DE SÉLÉCTION DE PARÉIDOLIE

 

Pour Paréidolie, Anne-Valérie Gasc présente deux volets opposés d’une même recherche sur les procédés de dématérialisation de l’architecture :

Tracks essaie de définir une forme archétypale pour l’architecture conçue numériquement. Le dessin répète et décline des sortes de Roller-Coaster, architecture spectaculaire dont la trajectoire fluide est, paradoxalement, soutenu par une forêt statique de béquilles. Les modèles en résine calcinable Surface-Tension, impressions en 3D de tracés paramétrés, sont en attente de leur combustion.

Spatium est une série inédite de dessins réalisés au fusain, suite à la visite qu’a faite l’artiste, des carrières intérieures de Carrare. La découpe de pierre devient ici le geste fondateur d’un rayonnement, d’une explosion de lumière. L’œuvre en volume Fulgurite, reproduction d’une foudre calcinée, témoigne littéralement de ce renversement : pour Anne-Valérie Gasc, construire c’est foudroyer.

 

Biographie

« Je ne connais pas d’autre bombe que l’art. » Anne-Valérie Gasc

Anne-Valérie Gasc est résidente à la Friche Belle de Mai, à Marseille, où se situe son atelier. Son travail tisse un lien contradictoire entre les conditions d’apparition d’une œuvre d’art et celles de la disparition, la démolition, le foudroyage intégral de l’architecture. Son œuvre est présentée régulièrement en France comme à l’étranger : à Paris (Pavillon de l’Arsenal, Maison Rouge, galerie nationale du Jeu de Paume), Tours (CCC), Lyon (IAC) et Marseille (FRAC PACA) ; à Amsterdam (FOAM), New York (Gagosian gallery), Sydney (Biennale de Media Architecture) ou encore en Slovénie (musée d’art moderne et contemporain de Maribor) et en Allemagne (HMKV à Dortmund) notamment.

www.documentsdartistes.org/gasc